23 octobre 2010

[Expo] Tara McPherson - The Bunny in the Moon

61542_442340612199_18523237199_5086966_5980145_n

68834_143662159013289_104049129641259_211629_2441371_n

Ces dernières années, l'artiste américaine Tara McPherson a été amenée à voyager aux quatre coins du monde. Au cours de ses multiples séjours sur les cinq continents, elle a pu découvrir tout un tas de croyances, mythes et légendes urbaines transmis depuis des siècles. Ce sont ces nombreuses légendes qui ont inspiré à Tara sa nouvelle série d'œuvres, présentées à partir d'aujourd'hui à la Galerie Jonathan LeVine à New York.

La toute première œuvre de la série, celle qui a donné son titre à l'expo, s'appelle "The Bunny in the Moon". Tara explique que les américains ont pour coutume de dire que c'est le visage d'un homme que l'on voit lorsqu'on regarde la pleine lune. Mais en discutant un jour avec une amie japonaise, celle-ci lui a répliqué "un homme ? tu veux dire un lapin !" et de lui raconter la légende suivante :

Un jour, un dieu descendit sur terre et prit la forme d'un homme affamé. Il se rendit dans une forêt, et voulait tester la capacité des animaux à vivre dans les bois. Tous les   animaux présents lui ramenèrent de la nourriture. Le singe grimpa dans les arbres et lui ramena des fruits. L'ours alla pêcher des poissons dans la rivière. Les oiseaux chassèrent des insectes et   des vers qu'ils offrirent  au mendiant. Tous avaient un présent pour le vieil homme. Tous, sauf le lapin, qui n'avait pas les ressources nécessaires. Il avait beau renouveler ses tentatives,   il ne réussissait pas à trouver de la nourriture pour l'homme criant famine. Les autres animaux commencèrent à se moquer de lui. Le lapin voulait pourtant lui aussi vraiment venir en aide au vieil   homme, et demanda alors à ce qu'on allume un feu. Il décida alors d'offrir au mendiant sa propre vie, sa propre chair, et se sacrifia en se jetant dans le feu pour que l'homme le mange. Le dieu fut très ému de cet acte, et dans sa grande gratitude, sauva sa vie, et le récompensa en l'envoyant habiter sur la lune.

Depuis, les japonais voient le dessin d'un lapin sur la face de la   pleine lune. Et chaque année, le 15ème jour du 8ème mois lunaire (qui tombe en septembre ou en octobre en fonction des années), se tient la fête Tsukimi, la fête de la pleine lune.

De la même manière, chaque œuvre de l'exposition The Bunny in the Moon raconte une légende, réinterprétée par l'artiste et agrémentée de ses propres préoccupations.

MCPHERSON_deathofboto

The Death of Boto

Le boto, nom donné au dauphin rose de l’Amazone, se transformerait en homme séduisant lors des nuits de pleine lune. Il sortirait de l’eau pour aller à la rencontre des humaines. Au petit matin, après avoir séduit une femme, il retournerait dans les eaux de la rivière. Dans cette régoin du monde, on dit encore de nos jours d’une femme enceinte, et dont on ne connaît pas le compagnon, qu’elle a rencontré le boto... 

MCPHERSON_safetyofwater1

Safety of Water

MCPHERSON_FlyingBunny1

The Love Space Gives Is as Deep as the Ocean

MCPHERSON_umibozu1

The Umibozu Wish (voir la légende associée)

+

Tara McPherson (site)

Jonathan LeVine Gallery (site)

Posté par RoughDreams à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur [Expo] Tara McPherson - The Bunny in the Moon

Nouveau commentaire