17 novembre 2006

Happy birthday to you Jeff...

Dido's Lament  ( H. Purcell / live at Meltdown Festival, London, July 1 1995)  Thy hand, Belinda; darkness shades me: On thy bosom let me rest: More I would, but death invades me: Death is now a welcome guest.   When I am laid in earth, may my wrongs create No trouble in thy breast; Remember me, but ah ! forget my fate. We remember him, and still cannot forget his fate.C'est pourquoi ce soir, à l'occasion de l'anniversaire de Jeff Buckley qui aurait eu 40 ans, une soirée est organisée à Paris. A... [Lire la suite]
Posté par RoughDreams à 01:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

30 septembre 2006

Fallen souls

Après la mort d'un artiste inspiré et inspirant, la poussière d’étoile descend tranquillement. Les oreilles dépendantes de l'œuvre du créateur finissent peu à peu par mettre le deuil de côté pour découvrir ailleurs des artistes analogues mais tout de même différents. Ainsi, le nom de « Ours » m’est apparu en lisant Dream Brother de David Browne, la bio sur Tim & Jeff Buckley. Et en tant qu’amatrice de Buckley fils, il fallait absolument que je sache si la comparaison avec Ours avait lieu d’être ou pas. Alors, évidemment, dès les... [Lire la suite]
Posté par RoughDreams à 12:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 mai 2006

Amazing Grace

"In Europe, they speak of him in holy whispers. In America, he’s a mysterious footnote. His fans call him an angel. The music industry calls him a legend. Amazing Grace: Jeff Buckley ventures into the phenomenon that is Jeff Buckley. A coffeehouse chanteur, who made a name for himself covering Edith Piaf and Judy Garland in a tiny candlelit venue on the Lower East side of Manhattan, Jeff Buckley was signed by Colombia Records in 1993. Columbia thought of him from the beginning as the next of what they would... [Lire la suite]
Posté par RoughDreams à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 avril 2005

Un ange passe...

J'aurais voulu mettre là une chanson, des paroles, quelque chose de Jeff Buckley. Mais je n'y arrive pas. Parce que ces derniers temps, ce jeune homme a pris une telle importance dans mon petit coeur que ça serait impudique que de livrer comme ça, un seul de ses morceaux. De toutes façons, le morceau choisi en aurait dit bien trop long sur moi aussi et, par auto-protection, par peur, par pudeur ou je ne sais quoi, je préfère ne rien mettre du tout. Mais Jeff je l'aime, c'est incroyable, il est comme Fiona Apple, il me... [Lire la suite]
Posté par RoughDreams à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :